Lidia Yuknavitch

 

 

Ly 2

Lidia Yuknavitch livre avec "Le roman de Jeanne" (Denoël) une expérience littéraire unique, brillante, au point de laisser des traces indélébiles après la lecture. Cette fable post-apocalyptique se déroule après une succession de "géocataclysmes" causés par des guerres et des désastres écologiques qui ont détruit la planète. Les rares survivants se sont réfugiés dans le "CIEL", une base spatiale.

Mais ces derniers humains ne peuvent pas reconstruire de civilisation : ils ont muté jusqu'à perdre leurs organes génitaux, et toute capacité reproductive avec. Les corps sont devenus imberbes, le teint blanc cireux, et la peau si fine que les os en sont saillants. Ils sont, selon la narratrice, des "figurines animées", des "simulacres d'humains", dénués de désire et de sentiments. Comme si cela ne suffisait pas, un certain Jean de Men a instauré une dictature brutale.

La narratrice, Christine, fait partie d'un mouvement dont l'art est de se graver des textes sur le corps, sans doute pour y réintégrer un semblant de vie. Par ce biais, elle décide de raconter l'histoire d'une certaine Jeanne, considérée comme une héroïne de l'écologie pour avoir sauvé ce qu'il reste de la Terre... mais qui aurait été immolée sur un bûcher pour ses actes de rébellion contre la dictature. Christine est persuadée que cette exécution était une mise en scène, que Jeanne est encore vivante et qu'elle est la clé pour faire renaître l'humanité.

L'écrivaine a réinterprété la figure historique de Jeanne d'Arc, et sa version de la jeune femme entretient un lien métaphysique non pas avec Dieu, mais avec la nature, la planète. À travers l'odyssée de cette "Jeanne d'Arc du futur", Yuknavitch dénonce la société de consommation, du spectacle et l'individualisme qui va avec. Elle déconstruit tout autant l'idée que les technologies nous rendent meilleurs. Ce roman peut déjà être considéré comme une pièce maîtresse de la littérature d'anticipation et plus largement de la littérature américaine contemporaine.

(critique parue sur le site du Huffington Post)

Copyleft

L'ensemble du site est en copyleft

Si le coeur vous en dit, laisser un message à la rubrique Contact

Date de dernière mise à jour : 03/10/2018